Pleins feux sur le secteur de la santé

Nous vous informons au quotidien sur les gros titres du secteur de la santé suisse.


Chaque jour, notre revue de presse vous donne l’actualité concernant la politique de santé, les hôpitaux, l’industrie pharmaceutique, les soins de santé, les assureurs maladie, la recherche, la médecine et la technique médicale – et ce en toute simplicité et en fonction de vos centres d’intérêt.

informé

Chaque jour, nous sélectionnons jusqu’à 9 heures les gros titres de la presse écrite, de la presse en ligne, de la radio et de la télévision dans notre revue de presse et vous donnons une vue d’ensemble rapide.

documenté

Vos coupures de presse structurées, en complément de la revue de presse quotidienne du secteur, servent de base aux analyses compactes de résonance médiatique, incl. le résumé rédactionnel.

organisé

Nous nous chargeons au quotidien d’envoyer la newsletter à votre organisation, d’assurer votre service de presse anticipé et dans la recherche d’articles ou de la presse locale.

Les sujets intéressants du jour

22

sept. 2019
Le plus lu

VD: À Yverdon, les enfants vont en salle d’op en Ferrari

24 heures, 19.09.19

Le service de pédiatrie dispose d’une petite voiture électrique pour faire baisser le stress de ses jeunes patients

LA UNE

Balade en Ferrari avant de passer sous le bistouri

Yverdon Cassandra, 4 ans, est en route vers le bloc opératoire des Établissements hospitaliers du Nord vaudois, où elle doit se faire retirer les végétations. Elle est la première petite patiente des EHNV à bénéficier de ce nouveau moyen de transport antistress.

---

VAUD PAGE 8

Nord vaudois - Broye

À Yverdon, les enfants vont en salle d’op en Ferrari

Hôpital - Le service de pédiatrie dispose d’une petite voiture électrique pour faire baisser le stress de ses jeunes patients

Frédéric Ravussin

Il est 7 h passées de quelques petites minutes mercredi matin quand Cassandra entre en compagnie de ses parents dans sa chambre, au service de pédiatrie des Établissements hospitaliers du Nord vaudois (EHNV), à Yverdon. La petite blondinette à lunettes a 4 ans et sait depuis quelque temps qu’elle doit subir une intervention chirurgicale.

Cette opération la débarrassera du problème de végétations qui la gêne au point de lui faire perdre parfois jusqu’à 25% de ses facultés auditives. La petite écolière a beau saisir tout le bénéfice qu’elle retirera de cette opération, elle sait aussi que les minutes qui s’annoncent ne seront pas les plus agréables de sa jeune vie. «Waouh!» C’est pourtant bien une expression d’émerveillement qui sort de sa bouche au moment où elle découvre qu’au pied de son lit est garée une magnifique Ferrari rouge, encore immobile.

Cassandra a été avertie une semaine auparavant: c’est au volant de ce minibolide qu’elle se rendra au bloc d’ici quelques minutes. Une grande première pour l’hôpital yverdonnois. La jeune patiente est en pole position des enfants qui auront le droit de rouler sur le chemin de la guérison à bord de cette voiturette électrique offerte aux EHNV par Fleur de Coton.

«Nous sommes convaincus que Cassandra a oublié pourquoi elle était là»
Les parents de Cassandra, quelques minutes après le départ de leur fille pour le bloc opératoire

Une association de réconfort

Cette association neuchâteloise a été créée en 2017 afin de rendre le séjour des enfants hospitalisés un peu plus léger. «Nous sommes aussi là pour accompagner les parents et les frères et soeurs des patients, notamment pendant l’opération », précise sa fondatrice, Martine Gerhard, alors que les parents de Cassandra viennent de s’éclipser pour prendre un café. Avec ses bénévoles, elle propose un réel accompagnement, deux jours par semaine, à l’Hôpital de Pourtalès.

Un «service» que l’association entend garder à l’échelle locale, même si elle n’est pas opposée à l’idée de l’exporter jusqu’à Yverdon, où un «certain nombre de personnes du bassin de population neuchâtelois vient se faire soigner». «En revanche, nous serions heureux de pouvoir remettre à chaque hôpital romand une de ces voitures qui nous sont offertes par Franz Carl Weber», précise Florence Geiser, également membre de Fleur de Coton. Cette voiture vient compléter un plateau de mesures mises en place par l’équipe pédiatrique visant à détourner l’attention de l’enfant – et donc son stress – sur quelque chose de positif.

«Nous avons par exemple mis en place une première visite des lieux, une semaine avant l’intervention, pour anticiper leurs appréhensions», explique Coralie Gros, infirmière en pédiatrie aux EHNV. Depuis 2017, une tablette leur présente l’hôpital, numérisé pour l’occasion, comme le cadre de la «grande aventure» qui les attend le jour J.

Même Barbie a une Ferrari

Quand Fleur de Coton a proposé la voiturette électrique, l’équipe a toutefois hésité, jugeant qu’elle avait suffisamment d’outils à disposition pour atteindre son objectif. «Mais dans la foulée, nous avons été confrontés à des enfants qui n’ont pas bien accroché à la chasse au trésor qu’on propose pour les guider jusqu’en salle d’op», reprend l’infirmière

Coralie Gros en est convaincue, les plus jeunes vont davantage s’intéresser à cette Ferrari qu’à une tablette, dont ils détournent les yeux au bout de quelques minutes. Les petites filles aussi? «Je leur dis que même Barbie a une Ferrari», rigole-t-elle. Mercredi, l’opération petit bolide a en tout cas marché plein pot. Les parents de Cassandra confirment: «Nous sommes convaincus qu’elle a oublié pourquoi elle était là. Du reste, pour nous aussi, ce n’est qu’au moment de la séparation devant la salle d’opération que c’est devenu concret.»

Cassandra, entourée de ses parents, est tout sourire. Pourtant, elle s’apprête à rejoindre le bloc opératoire dans quelques secondes. CHRISTIAN BRUN


Les gros titres

Der Kostendeal droht zu scheitern

Tages-Anzeiger, 21.09.19

ZH: Thomas Heinigers Firma zahlt sofort

Tages-Anzeiger, 21.09.19

LU: Säumige Prämienzahler belasten Kanton

Luzerner Zeitung Gesamt, 21.09.19

VD: Les Vaudois fidèles à leur docteur et à leur assureur

24 heures, 21.09.19

NE: Un Valaisan pilotera les hôpitaux

Arcinfo, 21.09.19

Vous souhaitez tester la revue de presse?

Plus d' #infonlineteam

«Il est impossible de choisir un cap sans rien mesurer»

à propos d'Infonlinemed
Auteur: Gisèle Ladner
de: 05.07.2019

Veille médiatique par thèmes – de quoi s’agit-il exactement ?

à propos d'Infonlinemed
Auteur: Gaby Macias
de: 04.07.2019

«Comment tout a commencé – la première revue de presse spécialisée»

à propos d'Infonlinemed
Auteur: Ruedi Brunner
de: 01.07.2019
Suivez gratuitement les gros titres du mois

Abonnez-vous à notre rétrospective mensuelle et découvrez les gros titres qui ont particulièrement animé les débats.
Vous aurez également un aperçu du travail quotidien de veille médiatique de l’équipe infonline.

«S’inscrire maintenant»

Ce que nos clients apprécient à propos d’infonlinemed

Ivo Giudicetti, Responsable Public Affairs, département Politique et communication, santésuisse

«Il est très utile pour nous que l’équipe infonlinemed nous envoie tôt le matin un e-mail avec un résumé précis des articles de presse qui nous concernent directement.»

Susanne Hochuli, Présidente OSP, Organisation Suisse des Patients

«Grâce à infonlinemed, je suis au courant des actualités importantes du secteur de la santé durant la semaine, ce qui m’évite des recherches chronophages. infonlinemed me fournit exactement les informations dont j’ai besoin : le paysage médiatique est scanné pour moi avec mes mots-clés.»

Frank Nehlig, Responsable de communication d'entreprise, Hirslanden

«Nous sommes un client convaincu depuis de nombreuses années et nous comptons au quotidien sur la compétence d’infonlinemed dans ce secteur. La revue de presse complète et l’assistance facile sont des éléments importants pour notre travail médiatique chez Hirslanden.»

Anita Holler, responsable Communication et Public Affairs, Swiss Medtech

«Avec infonlinemed, Swiss Medtech a franchi le pas de la veille médiatique professionnelle. Nous apprécions particulièrement le service fiable et la collaboration facile.»

Jürg Inäbnit Responsable communication, Atupri

« Un service génial. Un partenaire fiable depuis plus de dix ans, qui ne cesse pas de développer le service pour les clients, tout en offrant une aide précieuse. »

Silvia Schnidrig Responsable communication, Swica

«Depuis de nombreuses années, infonlinemed est un partenaire fiable de Swica pour le travail médiatique au quotidien. Nous apprécions le suivi personnel et la réponse simple à nos besoins. »

Markus Hächler, Responsable communication, hôpital Emmental

«Ce que j’apprécie particulièrement avec infonlinemed, c’est la facilité à interagir avec l’équipe et sa capacité à écouter les besoins des clients.»

Peder Koch, CEO, délégué du Conseil d’administration, Clinique Berit

«Grâce à l’alerte automatique par mots-clés, je suis informé chaque jour des articles pertinents pour moi. Ainsi, je gagne du temps et je suis au courant de l’actualité du secteur.»

Dorit Djelid, Spitalverband H+ Dorit Djelid Responsable communication H+

«infonlinemed est un partenaire de veille médiatique fiable et orienté services qui sait répondre rapidement et facilement aux besoins des clients.»